L'édito du président

À partir du 12 mars 2016, la pêche aux salmonidés est à nouveau ouverte dans les cours d’eau de première catégorie, et ce, jusqu’au 9 octobre. Comme chaque année cette journée d’ouverture sera très attendue par tous les amateurs.

Quelle que soit la technique pratiquée, nous serons en France près d’un million et demi d’adeptes à nous lever, ce fameux samedi de mars, pour taquiner la truite. Seul ou entre amis, nous partirons dans la nature assouvir notre passion et tenter de dénicher une belle mouchetée…
Dame truite aura rencontré bien des épreuves depuis sa naissance pour survivre dans un milieu toujours plus hostile. Aux maux habituels que sont les pollutions, le changement climatique qui rend le manque d’eau de plus en plus fréquent, la multiplication des oiseaux piscivores s’ajoute de nouvelles activités comme le ruisseling. Cette pratique qui consiste à marcher dans les ruisseaux a en effet des impacts négatifs sur les écosystèmes et leur faune

Pour que les générations futures puissent encore traquer ce merveilleux poisson et profiter de ces instants magiques au bord de l’eau, il en va aussi de notre responsabilité. Changeons nos habitudes et pensons à relâcher de temps en temps nos prises. Nous pourrons alors revivre cet instant magique lors d’une nouvelle partie de pêche en reprenant ce même poisson, et ainsi le voir grandir au fil des années.

Prenons conscience qu’il est important de préserver plutôt que de prélever…
Bonne ouverture sur notre domaine.

Le Président
Valéry Roulet