La première école de pêche de Savoie

Au début des années 90, la nécessité de prendre en charge l’accompagnement des jeunes désirant découvrir la pêche, la protection de notre environnement, et plus particulièrement la préservation du milieu aquatique a conduit l’AAPPMA « les pêcheurs chambériens » a créer son école de pêche.

Le souci de transmettre un patrimoine préservé passait par l’éducation et la sensibilisation des nouvelles générations aux pratiques plus respectueuses de notre passion pour l’environnement. Un deuxième objectif de cette création était de transmettre le « savoir de pêche » de nos anciens. Enfin, un troisième but était de permettre au pêcheur occasionnel de se perfectionner afin de voir se bonifier les résultats de ses sorties pêches.

En effet pour parer au comportement très adaptatif et à « l’éducation » des poissons, le pêcheur d’aujourd’hui n’utilise plus tout à fait les mêmes ruses qu’hier. C’est ainsi qu’en 1992, l’association décidât de reprendre le Club Avenir Pêche (C.A.P.), club de pêche créé par Alain BRUAND.

La première école de pêche de Savoie était née.

Partant de petits effectifs, l’école de pêche, renommée « Ateliers Pêche Nature », a su s’adapter, en s’ouvrant aux collectivités diverses comme les centres aérés, colonies de vacances, comités d’entreprise, maisons de l’enfance. Elle a connu des piques de fréquentation allant jusqu’à 80 inscrits par année.  En 2003, Mr BRUAND est parti en retraite. Deux animateurs salariés se succédèrent les deux années suivantes sans réussir à relever le flambeau. Début 2006 Damien ARNAUD est embauché pour prendre en main la destinée de notre école de pêche.  L’école de pêche a depuis repris ses activités de façon plus régulière, en fonctionnant toute l’année. Depuis octobre 2007, les « ateliers pêche à la mouche » ont vu le jour et se déroulent tout l’hiver. L’école a aussi su se diversifier et s’adapter aux besoins des pêcheurs moins jeunes. Pour cela elle a ouvert ses portes dès l’hiver 2006 aux premières « séances adultes ».

A l’heure où de nombreux jeunes retraités souhaitent se « mettre » ou se « remettre » à la pêche, nous pensons plus que jamais qu’il est de notre devoir de les aider à mettre le pied à l’étrier, comme nous aidons les enfants à démarrer une vie passionnante de pêcheur.